Beau gosse à ses heures et métalleux anarchiste à d’autres, son caractère n’est pas cernable et c’est précisément ce point qui le rend singulier. Le système établit le laisse indifférent, simplement il ne le comprend pas. Comment peux-t-on se plier à des règles qui n’ont pour autre but que de contrecarrer nos libertés individuelles dans le but de sois disant avancer ensemble. Comment penser économie avant humanité. Voilà ce qui interpelle ce jeune rebelle.

Adepte des nouvelles technologies, son esprit cartésien renforcé le pousse à interpréter et à comprendre de façon scientifique le monde qui l’entoure. Il n’est pas geek, même s’il effleure la définition du terme en de nombreux points. Un autre trait de caractère impalpable est sa façon de s’enterrer dans une déprime intense et se poser en victime d’un monde qui est incapable de le comprendre et qui, de cause à effet, lui échappe totalement. Mais il a cet étrange habilité à survoler tout cela.

Comment survole-t-il vous demandez-vous ? Hé bien simplement avec humour et légèreté (pas toujours avec légèreté mais on dira que si). Cet individu aux attraits non communs se discerne également du troupeau par son humour déconnecté et ravageur. Il est capable de retourner une situation commune en un problème absurde de niaiseries. C’est en réalité l’humour qui l’empêche de craquer en lui permettant de s’envoler au dessus de la populace pour apercevoir cette petite lueur d’espoir.


Dans son monde, nous vivons tous heureux et la notion même d’argent n’existe pas. Tout système économique est remplacé par un système d’amour dosé en action dites « de beau gosse » effectuées. Personne n’est méchant et chacun peut déambuler sans but en souriant. Très loin d'être limité mentalement, il est simplement idéaliste et sa vision peut se décrire en cinq mots : «Voir au travers le bullshit ».